Connexion

Association des ingénieurs

Ecole Nationale Supérieure de l'Electronique et de ses Applications

Actualité

Vue 522 fois
24 mars 2018

L'incarnation de l'esprit associatif

Pierre Croizé, promotion 1955, « “fil rouge” de l'Association » nous a quitté, le 24 mars 2018.

Dès son diplôme en poche, Pierre rejoint le conseil d‘administration de ce qui s’appelait alors l’amicale des ingénieurs de l’ENREA. Il va prendre en charge les finances et occupera le poste de trésorier quasiment sans discontinuité jusqu’en 2011, année de son dernier mandat.

 

« Le “fil rouge” de l’Association », c’est ainsi que le surnommait Sylvain Rambault (86), président de l’Association de 1998 à 2010. Et c’est bien ce que Pierre représentait pour l’Association, lui qui comptabilisait 56 ans de bénévolat et d’investissement auprès de la communauté des ingénieurs ENSEA. Et même après avoir quitté le conseil d’administration en 2011, il continuera de travailler l’année suivante à la migration de la base de données des diplômés de l’école vers une nouvelle plateforme web – notamment le nouvel annuaire en ligne – et de préparer l’édition 2012 de l’annuaire papier des ingénieurs de l’ENSEA.

 

Présent dès la création de l’Association, il en incarne, pour nombre d’entre nous, le rôle de trésorier, poste peut-être le moins valorisant...mais le plus stratégique qu’il occupa pendant plus de 50 ans ! « Permanent et robuste, courageux et avisé, telles sont les qualités qui ont permis à mon ami Pierre de tant apporter à l'Association », estime Gérard Bouyer (54), aux commandes de l’Association de 1972 à 1983.

 

Cet amateur de vol en planeur, ingénieur chez Ferisol puis chez Sintra, aura connu quasiment tous les présidents de l’Association, même ceux en poste après son départ : Jérôme Bachelet (06), président de 2012 à 2015, aura été vice-président à ses côtés et Damien Moubêche (07), président depuis 2015, secrétaire.

 

Pour Jean-Louis Carcy (70), président de 1983 à 1989, Pierre c’était « Un esprit associatif d'une grande équité, une disponibilité avec toujours le souci d'aider son prochain, un exemple pour tous ». « Pierre est aussi un homme de confiance totale et de compétence, très sécurisant pour un président », ajoute-t-il. C’est à Pierre que l’Association doit ses premières bases de données informatiques, numérisant à l’époque les listings papiers des diplômés que son épouse [Renée Croizé, aux manettes du secrétariat de l’Association de 1978 à 1998 et membre d’honneur] gérait à l’époque. Acteur majeur de ses nombreuses évolutions, Pierre aura vu mûrir la petite amicale en une véritable association d’anciens élèves. Participant à toutes les évolutions des statuts depuis sa création, il aura connu l’Association sous toutes ses appellations successives, d’amicale des ingénieurs de l’ENREA à ENSEA Alumni. « De par sa grande disponibilité et sa sagesse, Pierre était un soutien précieux pour le président », confirme Sylvain Rambault (86). « Pierre, c'était toujours beaucoup d'enthousiasme et de générosité », ajoute-t-il.

 

Aujourd’hui encore, la gestion des prêts étudiants du fonds de soutien est assurée via un outil informatique conçu par Pierre. Fonds de soutien à la création duquel il avait d’ailleurs participé et dont il a assuré la pérennité en gérant les finances de l’Association toutes ces années.

 

Ces nombreux outils que Pierre avait créés pour l’Association, il en gardait encore récemment les premières sauvegardes sur disquette dans son garage. L’adresse officielle de l’Association fut en effet pendant plusieurs années celle du domicile de Pierre avant d’être transférée en 2002 à Cergy.

 

« J'ai beaucoup plus côtoyé Pierre en qualité de membre du conseil d'administration (membre délégué dans un premier temps, puis élu) qu'en tant que président. Le poste de trésorier fait partie de ces postes "non valorisés" à l'extérieur, mais cruciaux pour une association. Pierre s'en acquittait avec tout le professionnalisme qui le caractérisait et n'importe qui savait qu'il pouvait compter sur lui », témoigne Thierry Moncoutié (90), président de l’Association de 2010 à 2012.

 

Membre d’honneur, « “fil rouge” de l'Association », il avait été honoré comme ensearque du jubilé par un trophée d’honneur lors des 50 ans de l’Association. Un trophée qui reposait encore en bonne place sur le buffet de son salon. « C'est lors des échanges pendant des réunions de conseil d’administration que se révélait sa fibre sociale et sa grande humanité. Il représentait aussi la mémoire de l'Association », ajoute Thierry Moncoutié.

 

« Avec le départ de Pierre, c’est une partie de l’âme de l’Association qui s’en va » conclut Damien Moubêche (07), président de l’Association.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.